Home » Qui nous sommes » Les textes » Déclaration de Mumbai

Mostra/Nascondi il menu

La déclaration de Mumbai

Forum Social Mondial, janvier 2004

· Nous, travailleurs sociaux et leaders d'associations d'Afrique, d'Asie d'Europe, des États-Unis, d'Amérique latine et des Caraïbes, travaillant dans l'urbain, nous sommes rencontrés à l'occasion du IV Forum Social Mondial (Mumbai, Inde, du 16 au 22 janvier 2004).

· Nous considérons comme vitale pendant le Forum Social Mondial, que la pluralité et la diversité culturelle que nous représentons soient clairement prises en compte comme l'ont montré les différents groupes ethniques Asiatiques à travers leurs chansons et leur musique. Ils ont réussi à « indianiser » tous ceux qui étaient présents. Les sans voix qui demandent la paix avec le respect de leurs droits sociaux, économiques, politiques et culturels sont devenus réellement visibles.

· Nous considérons qu'il est urgent de s'opposer à la globalisation néolibérale qui produit dans nos pays l'exclusion, la pauvreté, la dégradation de l'environnement, l'exploitation, la violence, des problèmes dans le transport, les services publics, le logement et la gestion urbaine.
· Après avoir passé en revue nos expériences en matière de logement, nous concluons que nous avons créé des processus inclusifs, productifs, durables et démocratiques.

Pour toutes ces raisons nous déclarons:

· Pour protéger notre droit de bâtisseurs et d'utilisateurs des villes, construire et consolider les liens de solidarité, nous confirmons notre volonté d'agir en coordination et dans la coopération mutuelle, du local jusqu'au niveau global.
· Donc, nous prenons en compte l'histoire antérieure, les dynamiques et les initiatives qui ont été développées et qui se développent encore dans les différentes parties du monde. Ces dernières ont produit des déclarations et ont créé des principes que nous faisons les nôtres.
· Nous prenons aussi en compte les principes contenus dans la Convention Internationale des Droits Économiques, Sociaux et Culturels (art.11) et dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (art.25).
· Sur ces bases nous confirmons notre résolution à unir nos expériences pour construire l'Alliance Internationale d'Habitants, pour consolider les stratégies du mouvement social qui permettent la transition vers un autre monde.
· Pour y parvenir, nous nous promettons d'encourager le développement de nouveaux genres d'associations d'habitants-militants, bien ancrées dans les réalités régionales et complètement informées des défis internationaux interpellant les villes.
· Sur cette base nous nous engageons à supporter trois campagnes mondiales:
1. Zéro Expulsion!
2. Production sociale d'habitat.
3. Budget Participatif.

1. Campagne Zéro Expulsion !

· Le capital immobilier expulse le peuple de ses terres pour construire des centres commerciaux ou administratifs, des aéroports, des terrains de golf, des barrages, des autoroutes, pendant que les guerres produisent millions de réfugiés, le racisme augmente le nombre des exclus du droit à la ville.
· Pour éviter ce processus destructeur nous avons décidé d'unir toutes les initiatives nationales et internationales afin que le droit d’accès à un logement sûr puisse être accordé à tous.
· Nous invitons toutes les associations et réseaux qui travaillent dans le droit au logement, les institutions et le système ONU à participer à cette campagne de solidarité « Zéro Expulsion! »
· Ce sera autour de cette ligne de conduite que les membres de l'Alliance Internationale d'Habitants participeront dans le Comité International des Nations Unis sur les expulsions.

2. la Campagne pour la Production Sociale de l'Habitat.

· L'Alliance Internationale des Habitants soutient et renforce la capacité des peuples à créer des alternatives pour résoudre le problème de logement. Donc, nous pensons que les outils de la production sociale d'habitat peuvent être fournis par ceux qui construisent la ville au quotidien. Par ailleurs nous avons une vision intégrale de l'habitat comme la place où les hommes et femmes vivent et réagissent réciproquement entre eux, avec la société et la nature.
· Cette campagne veut vaincre la pénurie du logement public social en privilégiant l'usage de variables territoriales, sociales, culturelles, écologiques et productives. Donc, nous demanderons aux gouvernements locaux de rendre concret le droit à la ville, parce que si nous ne proposons pas la restauration de la ville construite, nous n'améliorerons pas la qualité de la vie des habitants de la planète.

3. Campagne pour le Budget Participatif.

· En ce troisième millénaire, la majorité des êtres humains de la planète habitera dans des villes où nous devrons demeurer et cohabiter.
· La société du siècle XXI a besoin de villes et de villages démocratiques, gouvernables, prospères, efficaces, justes, solidaires, avec un environnement soutenable, sûr et respectueux des droits de citoyenneté.
· Donc, il est nécessaire de compter sur des volontés politiques et sociales capables de coopérer et de joindre les efforts afin d'atteindre ces résultats. Ainsi, nous proposons d'utiliser la méthodologie de participation sociale pour demander aux gouvernements locaux la mise en oeuvre du budget participatif, donc donner la priorité aux dépenses sociales qui garantissent paix, durabilité et démocratie dans nos pays.
· Sur cette base nous déclarons notre volonté ferme de construire le Forum Social Urbain, comme l'expression de la Rue Urbaine des Habitants et partie intégrante du Forum Social Mondial.
· Ainsi, l'Alliance Internationale des Habitants invite tous les réseaux et associations à convoquer tous les mouvements sociaux urbains de la planète au V Forum Social Mondial (Porto Alegre, Brésil, janvier 2005)

Keywords

Déclaration , Mumbai