Home » Nouvelles » Newsletter » Communiquez votre cas d’expulsion causée par le tourisme! Nouvelle date limite: 31/07/2017! » En septembre à Venise ! Capitale mondiale des résistants aux expulsions causées par le tourisme

Mostra/Nascondi il menu

Nouvelles

En septembre à Venise ! Capitale mondiale des résistants aux expulsions causées par le tourisme

Ne restez pas silencieux : habitants du monde entier dénoncez votre cas d'expulsion causé par le tourisme ! Cet appel à l'unisson a été diffusé lors de la Conférence de presse de lancement de la sixième Session du Tribunal International des Expulsions (TIE), qui se tiendra à Venise à l'ouverture des Journées Mondiales Zéro Expulsions et dans le cadre de l'Année Internationale du Tourisme Durable pour le Développement .

La Conférence de presse, organisée le 13 juin 2017 à Venise par l'Alliance Internationale des Habitants, en partenariat avec le Comité Organisateur local au siège de Unione Inquilini Venise, a réuni Cesare Ottolini, coordinateur global AIH, Soha Ben Slama, AIH, et coordinatrice TIE, tout deux représentants le Comité Directeur International du TIE, ainsi que Matelda Bottoni, sécrétaire Unione Inquilini Venise, Chiara Buratti, Assemblea Sociale per la Casa Mestre-Marghera-Venezia, Matteo Secchi, Venessia.com e Ernesto Urban, Garanzia, en représentation de « Generazione ‘90 » et de l’Association Eddyburg de Promotion Sociale.

Les participants ont tour à tour, dénoncé les multiples violations des droits humains que le tourisme cause notamment à l’encontre du droit au logement et à la terre, bien qu’il soit censé s'inscrire dans le développement durable dont parle l'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Alors que le « tourisme durable pour le développement » suppose de concilier entre les besoins et les capacités d'accueil du territoire, une participation étroite des acteurs locaux, une éco-responsabilité ainsi que des précautions économiques, sociales, foncières et environnementales à prendre, son impact sur la qualité de vie des populations locales et sur l'environnement s’est souvent avéré être en violation avec tout ces principes , que ce soit dans les villes historiques et d’art, que dans les zones rurales et de protections environnementales.

Venise en est l'un des exemples, et parmi les plus tristes, avec son dépeuplement massif provoqué par le tourisme, la réduisant à 54.000 habitants alors qu'en 1953 elle en comptait 175.000 . Comme le cas de l'île de Pellestrina, ile de pêcheurs, où les propriétaires ne louent plus aux résidents mais seulement aux touristes, et ce n'est que la pointe d'un iceberg énorme et scandaleux.

Alors que l'administration municipale ne fait rien pour faire face à cette hémorragie mortelle, il est bien heureux de constater, qu’une société civile vivante, active et déterminée, organise quotidiennement des activités et soutient les luttes contre les expulsions et la dépopulation ; d’où le choix de tenir la 6eme session du TIE à Venise, choix qui a fait converger la volonté de l'AIH de donner continuité à cet outil de la Campagne Zéro Expulsions, lancé pour la première fois en 2011, avec le cri d'alerte des organisations locales.

C’est ainsi que, Venise sera du 28 au 30 septembre 2017, la capitale mondiale des résistants au tourisme « abusif» mettant en scène un programme bien articulé, qui débutera le 28 avec une visite aux îles et aux quartiers de « Venise qui résiste », puis le 29 et 30 se tiendra la Session du TIE qui mettra sur le banc des accusés 7 cas d'expulsions sélectionnés parmi tous ceux qui parviendront dans le site du TIE avant la date limite, dont 1 en provenance de chaque continent et 2 de Venise-Italie. Le 30 après midi sera consacré à un débat entre les maires, les organisations sociales et les professionnels de plusieurs pays, afin de trouver des solutions alternatives pour faire face au tourisme à partir du respect intégral de tous les droits et responsabilités des habitants.

Le verdict du TIE, sous forme de Recommandations rédigées par un Jury d'experts internationaux, sera lu devant l'installation-monument « Zéro Expulsions » qui sera créé pour l'occasion, comme feuille de route à suivre pour les cas jugés, et point de référence pour la solidarité internationale nécessaire à leur mise en œuvre. Tout ceci en totale indépendance et dans une ambiance d'engagement et de culture, avec des projections vidéos et des concerts, animés notamment par les organisations sociales et culturelles de Venise.

Place à laquelle s'applique cet article

Commentaires

%login_link_starAuthentifiez vous ou créez un nouveau compte utilisateur pour commenter.