Home » Campagne Zéro Expulsion » Zéro Expulsions Narmada Valley » Narmada Valley, Stopper la derive de plus de 200 000 fermiers, pecheurs et familles indigenes sans réhabilitation et sauver la rivière Narmada d’un développement destructif!

Narmada Valley, Stopper la derive de plus de 200 000 fermiers, pecheurs et familles indigenes sans réhabilitation et sauver la rivière Narmada d’un développement destructif!

Aux

Autorités concernées,

Gouvernement de l'Inde,

Gouvernement du Madhya Pradesh,

Narmada Control Authority.

Date: 31-07-2017

 

OBJET: STOPPER LA DERIVE DE PLUS DE 40 000 FERMIERS, PECHEURS ET  FAMILLES INDIGENES SANS RÉHABILITATION  ET SAUVER LA RIVIÈRE NARMADA D’UN DÉVELOPPEMENT DESTRUCTIF

La situation actuelle en ce qui concerne la rivière Narmada - l'un des plus grands fleuves en Inde - est sombre sur tous les fronts. L'activiste environnementaiste et sociale, reconnue à l'échelle internationale et membre de la Commission mondiale des barrages - Medha Patkar, ainsi que 12 autres femmes touchées par le projet, en sont à leur quatrième jour d'une grève de la faim indéfinie contre la décision autoritaire du Premier ministre indien Narendra Modi d’élever la hauteur du barrage Sardar Sarovar  et  de fermer ses portes, sans assurer la réhabilitation des 200 000 habitants de la région qui sera inondée en raison de cette décision.

Le gouvernement central, ainsi que le gouvernement de l'État du Madhya Pradesh (tous deux régis de main ferme par le parti majoritaire Bhartiya Janta) sont occupés à essayer de fausser les faits et les chiffres au lieu d'assurer une réhabilitation digne des foyers et des professions des communautés forestières agraires et indigènes dont les villages  vont être submergés en raison de ce projet écologiquement dévastateur. Profitant de sa majorité électorale, le parti au pouvoir a étouffé toutes les voix de la dissidence par de brutales représailles policières  contre la protestation pacifique et non violente. La démocratie parlementaire en Inde a atteint son niveau le plus bas car  le dialogue et le débat sur ce problème au Conseil des États de l'Inde et à l'Assemblée Législative de l'État de Madhya Pradesh, n'ont tout simplement pas été autorisés et les dirigeants de l'opposition ont par la suite été arrêtés.

Sur le front de l'environnement, une forte pluie de  mousson a causé des inondations dévastatrices, même dans l'État du Gujarat (État bénéficiaire du projet du barrage Sardar Sarovar). Les avertissements des écologistes sont ignorés et les masses populaires du pays sont induites à  adorer le fleuve en invoquant sa spiritualité, alors que les barrages, les projets fluviaux interconnectés, l’extraction de sable, le déversement de déchets industriels et des eaux usées urbaines tuent tout ce qui reste du fleuve. Ses eaux sont détournées vers des projets d'entreprises (comme Coca Cola) alors que les agriculteurs en Inde se suicident en raison du manque de soutien du gouvernement à l'agriculture.

La lutte courageuse menée depuis 32 ans par Narmada Bachao Andolan a secoué le discours du développement dans le monde entier et a même forcé des géants comme la Banque mondiale à retirer des fonds de projets destructifs pour l’environnement et  contraires aux droits de l'homme, comme celui du barrage de Sardar Sarovar et  à instituer le mécanisme du Comité d'inspection.

Comme la vie de 40 000 familles, y compris celle d'une leader des plus aimées, sont en jeu, nous en appelons au Gouvernement de l'Inde, au Premier Ministre de l'Inde, au Ministre en chef de Madhya Pradesh, à la Cour Suprême de l'Inde pour mettre fin à l'expulsion forcée et à la submersion injuste, ainsi qu’à  assurer une réhabilitation complète selon la loi et à  entamer un dialogue avec les déplacés et Narmada Bachao Andolan.

En solidarité avec Narmada Bachao Andolan

Signataires (177)

  • Anand Teltumbde, IIT Kharagpur - India
  • guguenheim pierre, - France
  • Associazione Monastero del Bene Comune, - Italy
  • Massimo Pasquini, Unione Inquilini - Italy
  • Patrizia Reso, Acqua pubblica - Italy
  • Rosita Gigantino, Sinistra Italiana - Italy
  • Clara Budetta , - Italy
  • onofrio infantile, comitato acqua pubblica di Salerno - Italy
  • Maria Vitacca, associazione articolo9 - Italy
  • Marco Iob, CeVI - Italy
  • Tommasina Bianca Squadrito, - Italy
  • SOS MISSIONARIO, SOS MISSIONARIO - Italy
  • Francesco Nannetti, - Italy
  • Vladislav Bugera, Ufa State Petroleum Technological University - Russian Federation
  • rotraud wittig, - Italy
  • Walburga Rungger , - Italy
  • Magali Fricaudet, - Spain
  • David Carbonell del Peso, - Spain
  • Andrea Pozzobon, - Italy
  • Ingrid Schein, Frau - Austria
  • GIGLEUX Françoise, Association "L'EAU EST LE PONT" - France
  • rosanna campedelli, - Italy
  • Olimpia Pagnotta, - Italy
  • augusto bentivogli, - Italy
  • Ezio Bertaina, - Italy
  • Consiglia Salvio, Comitato Acqua Pubblica Napoli - Saint Helena
  • Michele Citoni, - Italy
  • Alessandro Risi, Cittadino - Italy
  • Silvana RISI, - Italy
  • Michele Buonomo, Legambiente - Italy
  • Giuseppa Buscaino, Coordinamento acqua pubblica Campania - Italy
  • Stefano Petroni, - Italy
  • Giulia Segna, - Italy
  • Eliana Vona, - Italy
  • Marina Nardi, - Italy
  • Luca cecchi, associazione Monastero del bene comune - Italy
  • Maria Rosaria Zanotti, - Italy
  • Mario Pietro Riva, - Italy
  • Klauser Griesser, - Italy
  • Giorgia Cattelani, - Italy
  • Elisabeth Sichel, - Italy
  • Fabiana Lai, - Italy
  • Enrico Giovannetti, - Italy
  • corinna lorenzi, - Italy
  • Leo Bolliger, Attac Piacenza - Italy
  • Argante Brancalion, Ambiente&Salute - Italy
  • salvatrice leocata, - Italy
  • Francesco Boriosi , - Italy
  • Diego Forlin, Gruppo lettura Sommacampagna - Italy
  • Agostino Cinquepalmi, - Italy